Le train des mouettes

L'association

Trains & Tractions

Le jour où tout a commencé

Le jour où tout a commencé

Deux copains d’écoles sont par le plus grand des hasards, à l’origine de cette incroyable aventure. Nos deux drôles ont mis en relation leurs deux pères qui partageaient la même passion pour les chemins de fer : Richard Verger, et François Prineau. L’idée de faire renaître la vapeur à Saujon prit rapidement forme. Depuis la fermeture de la ligne, les rails, fort heureusement, n’avaient pas été déposés. A qui s’adresserait ce projet pour le faire vivre ? L’importance du tourisme dans l’économie du département a très certainement été le facteur déterminant pour les décisions à venir. Ce futur train aura pour cible le tourisme. Ils contactèrent la presse locale pour que cette dernière fasse écho de leur idée, avec l’espoir que d’autres passionnés les rejoignent. Car des bénévoles, il allait en falloir. L’un d’eux répondit aussitôt après avoir pris connaissance du papier paru. Christian Guittard, à la tête d’une entreprise d’électricité, fut enthousiasmé par le projet. Le combat pour trouver des paires de mains bénévoles et l’argent nécessaire venait de commencer.

Création de l'association

Création de l'association

Le 15 mars 1982, une salle de la municipalité de Saujon fut réquisitionnée pour présenter et créer l’association qui prendrait en charge le projet. La folle idée avait visiblement séduit. Les maires de Saujon et de La Tremblade étaient présents. En cette journée mémorable, l’Association du Chemin de Fer Touristique de la Seudre venait de naître. Richard Verger en prit la présidence. Avant toute action, des fonds devaient être levés. Ce problème fut rapidement résolu, car le Conseil général de Charente-Maritime, ainsi que le S.I.V.O.M. de Royan, se portèrent cautions de deux emprunts. La voie appartenant à la S.N.C.F., un premier contact fut pris à Bordeaux avec la direction régionale. L’administration accueillit favorablement le projet. Et comme la ligne passe sur le territoire de plusieurs communes, il fallut contacter les maires pour obtenir leur autorisation. En 1983, les membres étaient satisfaits de l’avancée. Mais une ligne ferrée sans locomotives, ni voitures et ni wagons, perdait l’essence de sa vocation.

Trains et Traction

Trains et Traction

Aujourd’hui Trains et Traction, c’est une association avec plus de 120 bénévoles, qui forme en interne ses conducteurs et ses chefs de train. Après l’acquisition et la restauration de matériel roulant (locomotive diesel, vapeur et voitures de voyageurs), l’association est devenue l’exploitant du Train des Mouettes pour le compte du Département de la Charente Maritime. L'objectif est de restaurer et de faire circuler le matériel ferroviaire historique. La transmission du savoir, auprès des voyageurs et du personnel de train en formation, ainsi que le devoir de mémoire sont des principes statutairement prévus par l'association.

Venant de toute la France, nos bénévoles se lèvent aux aurores pour mettre en chauffe la locomotive à vapeur, qui met plus de 4h00 à obtenir la pression nécessaire à son fonctionnement. Ils assurent l'entretien et le nettoyage des voitures voyageurs, l'animation et les commentaires, ainsi que la sécurité de votre trajet.

Le Train des Mouettes est l'activité N°1 de l'arrière des plages, avec plus de 30000 voyageurs annuels. Ce voyage, à la découverte des marais doux et salés, constitue un voyage dans le temps et offre des paysages invisibles de la route. C'est également un voyage tracté par la plus ancienne locomotive à vapeur encore en circulation de France !

L'histoire de la ligne

L'histoire de la ligne

C’est la dernière et unique ligne, dite secondaire, encore préservée en Charente-Maritime. C’est pourquoi elle revit grâce aux efforts combinés du département, propriétaire de la ligne, et de l’association de bénévoles « trains & traction » qui fait rouler les trains.

Au début du 20ème siècle les travaux ferroviaires couvrent la France de lignes secondaires. Il y en a même dans les iles de Ré et d’Oléron. Aujourd’hui, seule subsiste l’étoile de Saintes qui relie l’ancienne préfecture de Charente maritime à celles des départements voisins (Bordeaux, Angoulême, Niort et aux villes de la côte, La Rochelle, Rochefort et Royan)

C’est le patrimoine des Charentais qui est ainsi préservé et présenté comme dans un musée vivant. C’est donc une expérience de remontée dans le temps que nous vous proposons. Oubliez le confort d’aujourd’hui, la vitesse et la technologie. Pensez qu’en 1890, date d’ouverture de la ligne, il n’y avait que des chemins de terre, sur lesquels on circulait à pied, en vélo ou à cheval, mais au pas (soit 5 Km/h) ! L’arrivée du chemin de fer correspondent à l’arrivée du progrès. On pouvait désormais voyager à 35 Km/h et transporter des lourdes charges (chaque wagon emporte entre 3 et 10 fois plus qu’un char à bœufs !).

Ce nouveau moyen de transport a permis l’essor économique du territoire en permettant aux huîtres d’être livrées plus vite et plus loin ! En permettant de transporter les Bois exploités dans la forêt de la Coubre, le vinaigre et le sel des marais salants du bassin « Marennes Oléron ». C’est toute la presqu’île qui se développe.

Bientôt, les bains de Mer des années d’après-guerre (1920 – 1930) amèneront aussi les passagers sur la ligne en direction des plages. Ce sont donc des compositions mixtes qui circuleront sur cette voie (voitures et wagons, voyageurs et marchandises) …

Aujourd’hui, la ligne fermée par la SNCF en 1980, vous accueille de nouveau et nous vous présentons les matériels de cette époque dont la plus ancienne locomotive à vapeur autorisée à tracter un train de voyageurs en France, La SCHNEIDER Modèle « Progrès ». Les voitures fermées, dites Rosselles, sont basées sur des plans d’origine de 1905 et les voitures ouvertes sont des transformations de fourgons des années 1950.

Les villages de la ligne

Saujon

Saujon

Réputée pour ses thermes, Saujon est une ville pleine de charme au cœur du bassin de La Seudre. Le port de Ribérou, autrefois port de commerce est aujourd’hui port de promenade et de flânerie. Empruntez les sentiers bordant La Seudre et admirez au loin les carrelets.
Mornac

Mornac

Flânez dans les ruelles pavées et fleuries de Mornac-sur-Seudre, l’un des cent plus beaux villages de France, labellisé de pierre et d’eau. Vous tomberez sous le charme : halles médiévales, église romane, maisons traditionnelles, échoppes d’artistes et d’artisans, restaurant au bord de l’eau et cabanes multicolores.
Chaillevette

Chaillevette

Chaillevette, là où l’huître naît, véritable village ostréicole où vous dégusterez des huîtres fraîches dans la cabane de l’ostréiculteur, au port de Chatressac. Installez-vous le long des chenaux pour admirer les allers et venues des bateaux à fond plat et observez le travail des ostréiculteurs dans les claires.
La Tremblade

La Tremblade

Sur la Presqu’île d’Arvert, face à l’île d’Oléron, La Tremblade est la destination nature de vos vacances ! Laissez-vous séduire par sa Côte Sauvage, l’immense forêt de La Coubre et le port ostréicole de La Grève.
Réservation en ligne

Réservation en ligne

Infos Parcours

Infos Parcours

A pied ou en vélo...

A pied ou en vélo...

La Boutique

La Boutique

Le dépliant

Le dépliant

Logo Agglomeration Royan
Logo Destination Royan Atlantique
Logo Direction Regionales Des Affaires
Logo Fondation Du Patrimoine
Logo Infiniment Charentes
Logo La Charente Maritime
Logo Monument Historique
Logo Unecto
Logo SNCF
Copy Of Copy Of Copy Of Mon Train 1900
Caves Jules Gautret
05 Logo GITES DE FRANCE 100x100mm 3 Couleurs RVB